Tampon encreur : Connaissez-vous la petite histoire du tampon encreur ?

Vous êtes vous déjà demandé comment était fabriqué un tampon encreur ?

Si oui, on vous donne la solution ci-dessous.

Petite histoire du tampon encreur

Le tampon encreur automatique que nous connaissons et utilisons (notamment en entreprise ou dans les projets DIY) aujourd’hui est en fait le successeur des sceaux que l’on utilisait déjà avant Jésus-Christ.

Depuis, des progrès ont été faits et donc maintenant on a : d’un côté, un coussinet imbibé d’encre (parfois nommée par certains le timbre) et de l’autre côté, une boîte contenant de l’encre. Quand on presse le tampon de l’encre se répand alors sur le coussinet et vient imprimer sur le support ce qui est gravé sur le timbre. C’est très simple, non ?

Enfin, le timbre peut être soit en résine, soit en caoutchouc, selon le type d’encre (à l’eau ou à l’alcool) et donc le type de support.